La rue de l'hopital

la longueur de la rue est de 165 m
DANS LE PASSE LA RUE DE L'HOPITAL
A EUT D'AUTRE NOMS
LA RUE MON PIERRE 
ET LA VERTE RUE
Pour en revenir a la rue mon pierre , le nom vient de pierre Masclef qui tenait en cette rue
un café boulangerie. La boulangerie a fonctionné durant l'occupation et jusqu’à l’évacuation forcée des habitants en mars 1917.
Comme la totalité du village, la rue a subit d’énorme dégât durant la guerre, néanmoins le four et la cheminée de la boulangerie on du rester intact, car des témoignages des réfugiés de retour a inchy raconte qu'ils avaient du pain a leurs retours.
Ont succédé a Pierre Masclef , Maurice et jean Masclef ses fils, puis, messieurs Francqueville, Petit, Gardinier et enfin Henri Laurent qui fut le dernier boulanger de la commune .
Ont ignore l'origine du nom hôpital, certain ont parlé d'un hôpital de campagne durant la première guerre, mais lors du recensement de 1851 la rue est déjà nommé ainsi .
Lors de la reconstruction du village après guerre , il fut décidé d’élargir la rue afin qu'elle ne soit plus une simple "voie brouette" servant a relié la rue des mares et qu'elle devienne une rue accessible aux véhicules.

présent sur la photo . a gauche avec le chapeau Gustave Bricout le maire de l’époque, au centre la famille sellez ,( Fleury étant en uniforme militaire). a droite le boulanger Pierre Masclef 
Sellez Fleury Charles joseph, sa femme Marie , née Chopin et leurs enfants Fleury et Marie. Fleury (fils) porte l'uniforme du 127 régiment d'infanterie. photo prise juste avant la première guerre.








Aucun commentaire:

Publier un commentaire

bienvenue

Bienvenue sur ces quelques pages d'histoires d' Inchy en artois Pour beaucoup de personnes, Inchy en Artois est un village de...